Se faire accompagner par un expert le jour de la réception de sa maison

Comment se déroule la réception d’une maison ?

La phase de réception de sa maison est une étape clé d’un projet de construction. La réception d’un ouvrage a lieu dès lors que les travaux de construction sont achevés. Lors de la réception, le maître d’ouvrage (soit le particulier), en présence du constructeur en charge des travaux, identifie les malfaçons, défauts et/ou non-conformités, sur sa maison neuve. A l’issue de la réception, une liste de réserves est établie. Le constructeur, responsable des défauts de construction, dispose d’une année pour les corriger. La garantie de parfait achèvement encadre les réparations dont le constructeur est chargé. Les réserves émises peuvent être complétées, par l’envoi au constructeur d’une lettre recommandée avec accusé de réception, dans les 8 jours suivant la réception de la maison.

L’assistance d’un expert pour réceptionner sa maison neuve

Le cadre légal autorise le maître d’ouvrage à se faire assister par un expert pour la réception de sa maison. Les compétences techniques de l’expert bâtiment lui permettent d’identifier l’ensemble des malfaçons présentes sur la construction. La petite astuce à connaître, consiste à faire appel à un expert le jour suivant la réception de sa maison, pour contrôler l’ensemble des points sur la construction. Cette méthode est à privilégier pour ne pas perdre le délai des 8 jours, afin de pouvoir émettre, si besoin, des réserves complémentaires. Par ailleurs, vérifier la présence éventuelle de non-conformités sur la maison, en l’absence du constructeur, est un véritable atout.

Comment choisir le constructeur de sa maison ?

Faire les bons choix pour la construction de sa maison

Choisir un constructeur pour bâtir sa propre maison est une étape difficile. Se lancer dans un projet de construction nécessite beaucoup de réflexion, mais c’est également une affaire de confiance. Si aucun constructeur ne vous est recommandé par vos proches, les chances de choisir le bon intervenant sont assez aléatoires. Certains constructeurs sont malheureusement peu scrupuleux et ne font pas tous preuve d’autant de professionnalisme, quant à la réalisation de l’ouvrage. Ainsi, lorsqu’il s’agit de choisir un constructeur plutôt qu’un autre, quelques critères de sélection peuvent vous aider à prendre votre décision.

Conseils pour choisir le constructeur de sa maison

Il n’existe malheureusement pas de liste noire des constructeurs à éviter pour la construction de sa maison. En revanche, la première source d’informations traitant des constructeurs se trouve sur internet. Lorsque vous souhaitez confier la construction de votre maison à une entreprise en particulier, il est tout d’abord conseillé de faire des recherches sur internet, afin de prendre connaissance des avis déposés sur les forums. En cas de doute, adressez vous à un autre constructeur. La santé financière du constructeur est un élément essentiel, tout à fait représentatif de la qualité de son travail, car des difficultés financières mènent à des restrictions budgétaires (qualité des matériaux, qualification des ouvriers, absence d’assurance, etc.). Parfois, l’avis éclairé d’un expert bâtiment peut aider à choisir le constructeur de sa maison.

Nos conseils pour détecter les malfaçons dans un logement neuf

Connaître les dangers des malfaçons de la construction

La découverte de malfaçons dans un logement est assez courante, les constructions neuves n’étant pas épargnées par ce type de problèmes. Les malfaçons dans un logement neuf peuvent aussi bien concerner le gros œuvre que le second œuvre de la construction. Toutes les étapes de la construction de votre logement sont susceptibles d’avoir mal été réalisées et donc, d’être affectées par des défauts. Le manque de conformité de tout élément de construction peut mener à l’apparition de divers types de désordres, ce qui risque de fragiliser la totalité de la structure du bâtiment. Voici quelques conseils pour vous permettre de détecter des malfaçons sur votre logement neuf.

Comment identifier les malfaçons dans un logement neuf ?

Toute personne qui n’a pas de compétences particulières dans le domaine de la construction ne peut identifier seule les malfaçons dans son logement neuf. Il est possible d’identifier les malfaçons dans un logement tout au long du chantier de construction. Certaines malfaçons ont des chances d’être décelées dès les premières étapes de construction, voire d’être corrigées immédiatement par le constructeur. On peut aussi détecter les malfaçons au moment de la réception du bien. Afin de pouvoir identifier toutes les malfaçons présentes sur votre logement neuf, vous avez le droit d’être accompagné d’un expert bâtiment, le jour de la réception. Les malfaçons sont dangereuses pour votre logement, c’est la raison pour laquelle il ne faut pas les laisser s’aggraver.

Les défauts de la construction sont monnaie courante

Risques des défauts de la construction

Faire construire un logement implique une certaine prise de risques. En effet, toute construction neuve est susceptible de présenter de multiples défauts. Au cours du chantier de construction, plusieurs intervenants différents se succèdent afin de bâtir l’ouvrage, c’est pourquoi les risques de malfaçons sont d’autant multipliés. La présence de défauts dans une construction pose principalement un problème de sécurité pour les occupants du logement, mais également lors de la revente du bien. Les défauts risquent aussi de causer l’apparition de désordres, comme des fissures, ou de l’humidité, pouvant endommager la construction en elle-même. Les défauts qui affectent les constructions peuvent porter sur les fondations, la maçonnerie, la charpente, etc.

Que faire en cas de défauts de construction ?

Le constructeur est soumis à des obligations envers le maître d’ouvrage, c’est à dire le signataire du contrat de construction de maison individuelle, soit CCMI. Un certain nombre de garanties permettent de faire réparer les défauts, malfaçons et/ou non-conformités, découverts dans une construction neuve. En tant que non professionnel du bâtiment, il est bien souvent difficile d’identifier les défauts sur sa construction. Pour ne pas risquer de voir sa maison se dégrader à cause de défauts, voire même de s’écrouler, il vaut mieux faire vérifier la conformité de son logement neuf par un expert bâtiment, spécialiste de la construction.

Les principales étapes de construction d’une maison individuelle

Définir son projet de construction de maison

Faire construire sa maison est un projet d’envergure, qui comporte une part de risque. Avant de se lancer dans une telle aventure, l’ensemble des éléments qui comptent, pour la construction de votre future maison, doivent avoir été mûrement réfléchis. Dans le cadre d’une construction de maison individuelle, la marge d’erreur autorisée se situe au niveau zéro, car il est impossible de faire marche arrière. La construction d’une maison individuelle comporte plusieurs étapes qu’il est important de connaître, afin de pouvoir surveiller l’avancée du chantier de construction de votre maison.

Quelles sont les grandes étapes d’une construction de maison ?

La construction d’une maison démarre par les étapes de bornage, de piquetage et de terrassement. Ensuite, les travaux d’excavation, de fondations, de soubassements et de drainage, sont réalisés. La pose du dallage autoporté ou non (si réalisation du plancher sur terre-plein)succède aux première étapes de la construction. Commence ensuite la phase de construction des murs. Une fois les murs construits, c’est au tour du (ou des) plancher(s) supérieur(s), puis de la charpente et de la couverture, d’être mis en place. La maison est ensuite mise hors d’eau et hors d’air. Puis, s’ensuit la pose des revêtements extérieurs, ainsi que la réalisation de l’isolation et du cloisonnement. Enfin, dans un dernier temps, les revêtements intérieurs peuvent être posés et les équipement installés. A ce stade du projet, vous pouvez enfin emménager dans votre maison neuve !

Le secteur de la construction souffre… nos maisons aussi !!!

Ca suffit, les problèmes de qualités et les défauts dans nos maisons

L’année 2013 aura été marquée par le repli de la construction de logements neufs en France. Le phénomène s’est encore accéléré au dernier trimestre. Au final, on ne peut pas vraiment dire que le secteur du bâtiment soit à la fête. Selon la dernière annonce de Cécile Duflot, Ministre du logement, le nombre de logements neufs ne devrait pas dépasser 330.000. On est loin des 500.000 logements espérés ! Quant aux prévisions 2014, il semble qu’elles soient plutôt pessimistes. La morosité risquerait donc de durer encore un certain temps, au grand dam des politiques, des acteurs de la construction et, par extension, surtout des ménages français, qui pâtissent, en bout de chaîne, de problèmes de qualité dans leurs logements.

Quand les constructeurs vont mal, les maisons sont mal réalisées

A cause de la multiplication des normes et des réglementations, le coût des travaux, notamment de gros-œuvre, a tendance à augmenter. Les opérateurs de construction, souvent les plus petits sont alors tentés de réaliser des concessions sur la qualité des travaux de second-œuvre. Il s’agit pour eux de sauvegarder une marge, qui se réduit comme peau de chagrin, quitte à le faire au détriment de leur image de marque. Conséquence : ces dernières années, près des deux tiers des logements auraient été livrés avec des malfaçons plus ou moins graves.

Les différentes malfaçons et non conformités qu'on rencontre dans la construction de maisons individuelles